Structure autonome de niveau gouvernemental chargée de l’administration de la culture, instituée par Décret présidentiel N° 92/ 245 du 26 novembre 1992, en lieu et place de l’ex – Ministère de l’Information et de la Culture créé par Décret N° 72 / 245 du 20 novembre 1978 et Décret N° 88/ 1278 du 21 septembre 1988, le tout premier Ministère de la Culture apparaît comme le plus beau fleuron issu d’un vaste et fructueux débat national sur l’identité culturelle camerounaise tenu à Yaoundé du 23 au 26 août 1991.

Ce débat, bâti sur les entrailles de la société camerounaise prise dans sa diversité (artistes et écrivains, promoteurs des œuvres de l’esprit et intellectuels de sensibilités multiformes, associations et organismes non gouvernementaux, collectivités locales impliquées dans l’action culturelle), a eu lieu dans le cadre des premiers Etats Généraux de la Culture organisés au Cameroun sous l’égide du professeur AUGUSTIN KONTCHOU KOUOMEGNI, Ministre de l’Information et de la Culture, et dont la première recommandation au plan de l’administration, du financement et de la structuration du paysage camerounais a été la création d’un Ministère de la Culture distinct de l’Information

Le Décret présidentiel N° 92 /245 du 26 novembre 1992 d’origine, de même que le tout récent Décret N° 2005/177 du 27 mai 2005 portant organisation du Ministère de la Culture (MINCULT) assignent des missions spécifiques au nouveau Département de la Culture.

Il est notamment chargé de la mise en œuvre et de l’évaluation de la politique du Gouvernement en matière de promotion et de développement culturels, ainsi que de l’intégration nationale.

A ce titre, il est responsable :
- du développement et de la diffusion de la culture nationale;
- de la préparation et du suivi des mesures visant à renforcer l’intégration nationale;
- de la cinématographie;
- de la protection, de la conservation, de l’enrichissement et de la promotion du patrimoine culturel, artistique et cinématographique national ;
- de la préservation des sites et monuments historiques;
- des musées, des bibliothèques, des cinémathèques et des archives nationales.

En outre, il veille à l’expansion du bilinguisme, assure la liaison entre les pouvoirs publics et les organisations de droits d’auteurs, et exerce la tutelle des établissements et organismes spécialisés ci-après : le Palais des Congrès, l’Ensemble National, la Cinémathèque Nationale, la Centrale de Lecture Publique et l’Institut National des Arts et de la Culture.

A la tête du Département de la Culture se sont succédé depuis sa création en 1992, quatre Ministres dont un Ministre d’Etat. Il s’agit précisément :
1. du Ministre BIPOUN WUM, nommé par Décret N° 98/ 248 du 26 novembre 1992 ;
2. du Ministre ESAIE TOKO MANGAN, nommé par Décret N°94/141 du 21 juillet 1994 portant réaménagement du Gouvernement ;
3. du Ministre d’Etat FERDINAND LEOPOLD OYONO, nommé par Décret N° 97/207 du 7 décembre 1997.
4. de la Ministre AMA TUTU MUNA en poste, nommée par Décret N°2007/268 du 7 septembre 2007 portant réaménagement du Gouvernement.

http://www.mincult-cameroun.com